Californie / France

France

Mexique / Canada / France

Tibet / Minnesota

Autriche

Palestine

Japon

Pays-Bas / Sénégal

Norvège

Norvège

Norvège / Grèce

UK

Canada


La Planète Bleue volume 4

La pochette et les illustrations du volume 04 sont l'oeuvre de l'un des plus grands dessinateurs de science-fiction contemporains, le Belge MARVANO, d'abord remarqué pour sa collaboration avec l'Américain Joe Haldeman. Les grandes BD sont toujours des histoires d'auteurs. Haldeman est bien plus qu'un scénariste : il est l'auteur du fulgurant roman La Guerre Eternelle. L'histoire d'Haldeman, incroyable, explique pourquoi cette BD ne ressemble à aucune autre.
Diplômé en astronomie, en mathématiques et en informatique, Haldeman rêve d'être le premier homme à marcher sur la Lune. En 1967, le jeune surdoué est envoyé au Vietnam, où il saute sur une mine. Ses rêves d'espace s'évanouissent. A l'hôpital, il écrit son expérience militaire. Premier best-seller. Il transpose alors son histoire dans l'avenir. Son physique ne lui permettant plus de devenir astronaute, il se tourne vers la science-fiction. La Guerre Eternelle paraît en 1974 et raconte l'horreur apocalyptique du Vietnam, projetée dans un environnement futuriste. Deuxième best-seller, international, celui-là, couronné des plus hautes distinctions de la SF.
Devenu professeur dans les plus prestigieuses universités américaines, notamment au MIT, Haldeman pénètre les bulles de la BD grâce à Marvano. Avec ses dessins ouverts, ses perspectives rares, une profondeur de champ furieusement futuriste, Marvano satellise les écrits d'Haldeman. La Guerre Eternelle en BD fait un nouveau carton. Bousculades spatio-temporelles, clonage, intelligence artificielle, cet album vous happe et vous retient. A ne pas ouvrir si vous avez autre chose à faire. Une phrase de Platon résume l'atmosphère du récit : "Seuls les morts ont vu la fin de la guerre".
Quinze ans plus tard, le duo Haldeman - Marvano poursuit deux séries : Libre à Jamais, une SF belle et intelligente, donc rare, et Dallas Barr, une anticipation tropicale. Les scénarios d'Haldeman ont perdu en densité, en urgence - on n'écrit pas La Guerre Eternelle tous les jours -, mais le dessin de Marvano, lui, a considérablement progressé : il s'est allégé, a gagné en limpidité, en précision, en clarté, en beauté. Avec ses lignes de fuite aériennes, Marvano s'impose aujourd'hui comme un maître du genre.