© Caza pour la Planète Bleue 1000

Bienvenue sur la Terre.

L'Ă©dito du mois

La disparition soi-disant mystérieuse des abeilles a occupé le devant de la scène médiatique pendant plusieurs années, jusqu'à ce que les scientifiques découvrent qu'il n'y avait rien de mystérieux dans ces disparitions : les abeilles sont essentiellement terrassées par les produits chimiques déversés à tour de bras par notre agriculture intensive… Peu avant de s'éteindre, Igor McRams, l'un des précurseurs de l'electronica, m'avait confié ses créations solos sur une cassette numérique. Une …

La Planète Bleue toujours libre !

Plus libre que jamais, d’une richesse culturelle inégalée, La Planète Bleue a fait évoluer son format. Dorénavant mensuelle, sur un format de 90 minutes, elle est diffusée par un réseau libre de radios indépendantes offrant de multiples moyens d’écoute : streaming, podcast, FM, DAB+, iTunes, Mixcloud, Spotify...

Le Petit Livre bleu, le premier guide culturel de La Planète Bleue.

Un abécédaire libre, indépendant, non-aligné : cinéma, séries, livres, BD, SF, musiques des ailleurs, prospective, géopolitique, recherche…

Des points de vue différents, des points d'écoute originaux sur notre monde et ce qu'il pourrait devenir.

Les meilleures chroniques de l'émission, des idées nouvelles pour pousser plus loin la réflexion.

Magistralement illustré par Enki Bilal, Moebius, Leo, Reno, Marvano, Caza, Cosey, Nicolas Malfin, Mathieu Bablet, Mix & Remix, Chris Foss, Scott Listfield et Simon Stålenhag. De nombreux inédits.

L’une des émissions
de radio 
les plus 
podcastées
dans le monde

Avec sa volonté farouche d'exposer de nouvelles idées, de nouvelles attitudes, de nouveaux concepts, des perspectives non encore établies, La Planète Bleue se démarque radicalement de tout ce qui se fait à la radio. Mondiale et futuriste, insoumise, non-alignée, anticonformiste, La Planète Bleue propose chaque mois des musiques différentes et des infos différentes. Il s’agit d’inviter l’écouteur(se) à porter un regard original sur l’actualité et sur le monde. Et d’immiscer un souffle d'utopie, de ré-enchanter la radio. Science-fiction musicale et planète sans frontières, ici se dessinent les sons de demain.

A l’origine, La Planète Bleue était l’émission expérimentale de Couleur 3 (Radio Télévision Suisse). Au fil des ans, elle est néanmoins devenue la plus populaire de la chaîne.

Diffusée pendant 22 ans par Couleur 3 (945 éditions), reprise par Radio Nova, Radio-Canada La Première, Radio Monaco et de nombreuses autres stations, c'est l’une des émissions de radio les plus podcastées dans le monde. Elle est écoutée dans 100 pays.

Le Livre d'or

Total respect M. Blanc et à tous ceux qui nourrissent La Planète Bleue. Merci merci merci de partager toutes vos richesses, découvertes, recherches, connaissances... et pour tous ces sons ! Fidèle auditrice depuis la naissance de La Planète Bleue tellement riche de toutes les cultures, je ne me lasse pas de vous écouter depuis ces poussières d'années. Mais j'ai cette petite peur qui nait dans le ventre à la fin de vos émissions, peur de ne pas rafraîchir mes oreilles et tout ce qui y est relié, avec l'émission qui devrait suivre celle qui se finit. Et je ne vous dis pas quelle peur à la fin de la 1000ème ! Comment imaginer "mon" monde (intérieur ? extérieur ?) sans La Planète Bleue, sans la 1001ème ? Un peu comme le conte sans ses 1001 nuits !? Longue vie à La Planète Bleue et à tous ses habitants protagonistes et encore merci (1001 ? ;o) Bien à vous tous !

La millième ? Mieux qu’un best of : un festival, un feu d’artifice à travers l’espace et le temps ! Mixage audacieux, montage époustouflant. Juste un peu frustrant : on aurait voulu que ça dure encore et encore…

Vivement jeudi prochain pour que je rencontre enfin Yves (à Calvingrad). En espérant que je comprenne enfin, s'il existe, le sens profond de "Prochain départ pour la Terre plus tard, plus loin, peut-être..."

Ca y est ! On y est ! Dans quelques semaines, c'est la 1000ème !!! Absolument incroyable qu'on y soit arrivé avec tout ce qui se passe et s'est passé entretemps ! Le temps passe vite et du coup je viens de prendre conscience que je vieillissais avec vous... Yves Blanc, depuis le tout début, je vous admire. Merci d'être toujours là. 1000 bisous aux écouteurs de l'émission. Immense respect pour vous cher Yves.

â–˛