© Caza pour la Planète Bleue 1000

Bienvenue sur la Terre.

L'Ă©dito du mois

Sur La Planète Bleue en septembre…  Vous n'en avez pas eu assez de la canicule, de l'effondrement de la biodiversité, de la pollution qui gagne même les déserts ? Rassurez-vous. À Fukushima, on a décidé de rejeter l'eau radioactive à la mer, à raison de 500.000 litres d'eau contaminée par jour, pendant 25 ans. Au catalogue des conneries les plus stupides, qu'est-ce qu'il nous reste ? Qu'est-ce qu'on n'a pas encore coché ? Bonne nouvelle, la dissolution des Soulèvements de la Terre a été …

La Planète Bleue toujours libre !

Plus libre que jamais, d’une richesse culturelle inégalée, La Planète Bleue a fait évoluer son format. Dorénavant mensuelle, sur un format de 90 minutes, elle est diffusée par un réseau libre de radios indépendantes offrant de multiples moyens d’écoute : streaming, podcast, FM, DAB+, iTunes, Mixcloud, Spotify...

Le Petit Livre bleu, le premier guide culturel de La Planète Bleue.

Un abécédaire libre, indépendant, non-aligné : cinéma, séries, livres, BD, SF, musiques des ailleurs, prospective, géopolitique, recherche…

Des points de vue différents, des points d'écoute originaux sur notre monde et ce qu'il pourrait devenir.

Les meilleures chroniques de l'émission, des idées nouvelles pour pousser plus loin la réflexion.

Magistralement illustré par Enki Bilal, Moebius, Leo, Reno, Marvano, Caza, Cosey, Nicolas Malfin, Mathieu Bablet, Mix & Remix, Chris Foss, Scott Listfield et Simon Stålenhag. De nombreux inédits.

L’une des émissions
de radio 
les plus 
podcastées
dans le monde

Avec sa volonté farouche d'exposer de nouvelles idées, de nouvelles attitudes, de nouveaux concepts, des perspectives non encore établies, La Planète Bleue se démarque radicalement de tout ce qui se fait à la radio. Mondiale et futuriste, insoumise, non-alignée, anticonformiste, La Planète Bleue propose chaque mois des musiques différentes et des infos différentes. Il s’agit d’inviter l’écouteur(se) à porter un regard original sur l’actualité et sur le monde. Et d’immiscer un souffle d'utopie, de ré-enchanter la radio. Science-fiction musicale et planète sans frontières, ici se dessinent les sons de demain.

A l’origine, La Planète Bleue était l’émission expérimentale de Couleur 3 (Radio Télévision Suisse). Au fil des ans, elle est néanmoins devenue la plus populaire de la chaîne.

Diffusée pendant 22 ans par Couleur 3 (945 éditions), reprise par Radio Nova, Radio-Canada La Première, Radio Monaco et de nombreuses autres stations, c'est l’une des émissions de radio les plus podcastées dans le monde. Elle est écoutée dans 100 pays.

Le Livre d'or

Hello ami White, l’homme aux 1015 planètes. Ça devient une galaxie !

Yves Blanc est un conteur d'histoires vraies à la voix nonchalante mais au style dépourvu des fanfreluches qui encombrent tant d'écrits et encore plus de médias audiovisuels.

Je dois partir pour un stage quelque part sur la côte sauvage atlantique, et je demande à mon frère de me préparer une compilation musicale appropriée. Mon frère me donne une cassette en me disant "Écoutes ça, frangin, c'est autre chose !". Nous sommes en 1995, j'ai 20 ans et la cassette contient les numéros 4 et 5 de La Planète Bleue. L'effet de cette écoute aura été ce qu'il continue d'être encore aujourd'hui : une somme de sensibilité, d'humilité et de bon sens. Yves Blanc, ce que vous faites est important, merci. Longue vie à La Planète Bleue... qui nous survivra, j'ose espérer.

Vos propos sont souvent anxiogènes, mais la réalité aussi. Vos émissions ne se valent pas toutes. C'est le prix de l'excellence. Difficile d'être hors norme à chaque fois, mais quand cela ce produit, vous êtes monumental. Oui, bien au-dessus de tout. Alors, Mr. Blanc, merci à vous.

â–˛