La Planète Bleue  700

spéciale 700e édition
En multidiffusion (FM, DAB+, streamings, podcasts)
à partir du 19 juin 2011

Cette semaine, nous allons évoquer une croyance populaire, une légende contemporaine selon laquelle chacun d'entre nous, à son échelle, pourrait faire quelque chose pour la planète. C'est une idée très répandue, à laquelle on a tous envie de croire. Mais les experts les plus sérieux, eux, n'y croient pas. C'est un leurre qui relève de la croyance, c'est la religion d'aujourd'hui. Si vous voulez que les choses changent, si vous rêvez d'un futur meilleur, il va falloir vous engager, prendre votre part aux conflits, aux actions collectives. Fermer l'eau du robinet pendant que vous vous lavez les dents ou signer une pétition sur Internet ne suffira pas... Pourquoi nous présente-on la sortie du nucléaire comme aussi difficile ? Les raisons sont-elles techniques, économiques, politiques, ou s'agit-il de préserver les intérêts colossaux de la filière nucléaire ? Alors que de plus en plus de pays annoncent vouloir sortir du nucléaire, les Ecossais, eux, vont plus loin. Ils en sont déjà à la phase d'après : ils visent l'autosuffisance énergétique, grâce à l'énergie infinie des courants marins. L'Ecosse vient de lancer le chantier de la plus grande usine marémotrice du monde, un projet excitant et futuriste d'implantation d'hydroliennes, des espèces d'éoliennes sous la mer... Juste après, nous allons revenir sur l'accélération du temps, un sujet qui vous a semble-t-il passionné (il nous a valu une nuée de mails). Plusieurs économistes viennent de publier des livres dont les analyses recoupent très précisément les recherches d'un philosophe mort il y a plus d'un demi-siècle, René Guénon. Selon eux, le temps ne s'écoulerait pas de façon continue, linéaire, mais de plus en plus vite, en perpétuelle accélération. Une seconde passerait aujourd'hui plus vite qu'il y a 20 ans, ce qui expliquerait pourquoi nous n'avons plus de temps pour rien. Et tout s'accélère : les histoires d'amour comme les crises planétaires. Sociologues, économistes et philosophes s'interrogent sur l'influence de l'accélération du temps sur nos vies. Sur notre vie sociale, professionnelle et personnelle. Vous allez voir, c'est passionnant... La chronique "La Nostalgie du Futur", qui vous relate ici même, chaque semaine, la véritable histoire des musiques nouvelles, va vous raconter l'histoire méconnue mais strictement vraie de l'un des tout premiers tubes de la world music, le carton des Touré Kunda, "Em'ma". Un succès formidable, planétaire, qui a non seulement concouru au lancement du groupe sénégalais, mais qui a également satellisé la sono mondiale. Ce titre a pourtant été mis au point dans leur dos, en leur absence, par leur producteur… qui avait senti le vent souffler entre les musiques africaines traditionnelles et le reggae. Nous allons découvrir l'histoire de la fabrication de ce tube historique... Le travelling sonore va nous conduire cette semaine d'Allemagne en Grande-Bretagne, d'Italie en Afrique du Sud, du Chili en Islande, d'Hokkaido à Dakar via Moscou. C'est la 700e édition de La Planète Bleue, bienvenue sur la Terre !

Image de couverture pour La Planète Bleue 700 –

La Playlist de l'émission

  1. Dominik Eulberg
    Taeuschungs-Blume (Traum) Allemagne
  2. Audiofly
    6 Degrees (Get Physical) UK + Italie
  3. James Blake
    Measurements (A&M / Polydor / Universal) Londres, UK
  4. Console
    Her Eyes (Disko B) Munich, Allemagne
  5. Amampondo
    Marimba Song (B & W) Afrique du Sud
  6. Skipsapiens
    Compresion Infinitesimal (Mutek) Santiago, Chili
  7. Kippi Kaninus
    Purer, Softer, Deader ? (Brainlove) Reykjavk, Islande
  8. Prince
    Sign O The Times (Warner) Minneapolis, USA
  9. Umeko Ando
    Iuta Upopo (RSR / Disques Office) Hokkaido, Japon
  10. Si-Tew
    Vaguely Fading (Red) (Atjazz Record) UK
  11. Touré Kunda
    Emma (Celluloid) Dakar, Sénégal
  12. Scann-Tec
    Signals (Ultimae) Moscou, Russie

Les références ouvrages

René Guénon Le règne de la quantité et les signes des temps (NRF)
Hartmut Rosa Accélération : une critique sociale du temps (La Découverte)
Jean-Louis Servan-Schreiber Trop Vite ! Pourquoi nous sommes prisonniers du court terme (Albin Michel)
Nicole Aubert Le Culte de l'Urgence (Flammarion)
Clés, octobre-novembre 2010